Week-end warrior

Je ne suis pas une superwoman.
C’est parfois difficile à accepter mais de plus en plus, j’apprends à lâcher prise et à prioriser.

J’ai privilégiée le sommeil et la vie personnelle et professionnelle cette semaine. Donc beaucoup moins de temps pour m’entraîner. Mes coups de pédales sur mon bixi ont été plus puissants qu’à l’habitude pour palier au manque de course à pied. Je fais ce que je peux!

J’ai passée une superbe semaine.
Mardi soir, c’était la soirée des artisans des prix Gémeaux. J’avais la table la plus chouette de la salle je trouve. Il faut dire que j’adore mes collègues d’Une heure sur terre. Ils sont vraiment l’fun. Et nous avons gagné un prix … l’équipe qui ont réalisé le reportage sur les Marchands d’organes en Inde ont gagnés pour meilleur reportage. Et c’est tellement mérité … l’aviez-vous regardé ? C’est ici. Ce fut un moment magique de les voir accepter leur prix. Une première soirée Gémeaux pour moi absolument mémorable, une belle tape dans le dos d’une monteur vidéo qui aime son travail. Mercredi soir, j’ai assisté à la conférence de KMag en forme de débat sur les souliers minimalistes versus traditionnels. Aucuns regrets d’y être allée. C’est quand même rare d’avoir l’occasion d’aller écouter parler de course à pied avec 300 autres passionnés. J’avais déjà mon opinion sur le sujet et il n’a pas changé. Et jeudi soir, une très chouette rencontre au resto avec mes amies d’enfance avant qu’une de celle-ci accouche dans 5 semaines.

Mais je l’avoue, j’avais hâte à vendredi soir pour passer du temps avec ma fille et mon chum. Je ne me suis pas entraîner de la semaine et c’était bien correct comme ça. Zéro culpabilité. Il faut dire que je ne m’entraîne pas avec des objectifs hyper précis en tête. Ça aide à la non culpabilité.

Ça sent le marathon !

Samedi matin, je suis entrée en mode week-end warrior et je suis allée courir un petit 3 km pendant que ma fille et mon chum prenaient une marche. J’ai terminé avec eux au parc du quartier. Beau matin tout doux. Et ce matin, je suis allée courir 8 km avec mon amie Geneviève (+2 km en solo).

J’aime ça courir avec Geneviève. Nous avons une énergie qui nous propulse souvent trop vite que le rythme prévu. La conversation et notre enthousiasme nous propulse vers l’avant et c’est juste facile de mettre un pas devant l’autre avec elle. On s’encourage beaucoup et on se parle franchement. Vraiment, à chaque fois que je cours avec elle, je ressens une immense vague de gratitude. Et je trouve ça tellement l’fun de pouvoir l’accompagner pour une petite partie d’un entraînement qui la mène à un marathon. Je me sens privilégié de pouvoir partager ce moment avec elle. La course à pied, c’est aussi l’amitié.

Suis heureuse de ma semaine.
Total: 13 km de course à pied et 41 km de Bixi

Post Author

This post was written by who has written 747 posts on Maman marathonienne.

4 Responses to “Week-end warrior”

  1. Valcox 2011/09/18 at 16:27 #

    Tuas bien raison, il me faut pas culpabiliser. Tu as tes priorités, il faut savoir aussi remettre les choses à leur place. Et puis tu as quand même couru 2 fois ce w-e ! Superbe image de l’amitié :D

  2. Geneviève Morin 2011/09/18 at 17:24 #

    Une semaine où tu privilégies le sommeil, c’est permettre des tas de semaines sans trop de fatigue ni de blessures par la suite. Tu as bien fait! Et la culpabilité, ça ne sert à rien de toute façon.

    C’est vrai que la course à pied, c’est aussi l’amitié! Mais c’était donc bien super ce matin! Un gros moment de bonheur. Merci!

  3. Vérane 2011/09/18 at 20:43 #

    Beau billet, Sylvie!! Il faut savoir respecter ses priorités! ;-))

  4. Claire 2011/09/19 at 13:28 #

    Ta première phrase est vraiment importante et te permettra toujours (ben presque…) d’être en harmonie avec ta vie: ”Je ne suis pas une superwoman”. Beau billet Sylvie!!!!

Leave a Reply

Notify me of followup comments via e-mail. You can also subscribe without commenting.